BALI : Entre jungle et temple

Bali a été la 5e et dernière étape de notre périple en Asie du Sud-Est entamé en Juin 2019.

En une semaine, nous avons décidé de faire Ubud et Seminyak. A savoir qu’il reste beaucoup à voir sur cette île: Sanur, Amad, Denpasar, Lombok, etc…

UBUD

Ubud est située sur les hauts plateaux au Nord de Bali. C’est une ville réputée pour son artisanat et ses danses traditionnelles.

La forêt tropicale et les rizières en terrasse parsemées de temples et de sanctuaires hindous font partie des paysages les plus célèbres de Bali.

Je vous renvoie au spot « Suruh Coffee » dans mon article « Où manger et sortir à Bali ». Ce restaurant offre une vue époustouflante sur ces rizières.

TEGALLALAGANG RICE TERRACE

La particularité de ces cultures de riz est le système d’irrigation traditionnel appelé « subak » et  conçu depuis 1000 ans. Il est aujourd’hui très répandu dans la culture balinaise.

Cet endroit est magnifique, idyllique et très apaisant. Entre les plants de riz bien séparés, les allées entretenues, les pontons pour passer d’un endroit à un autre et les balançoires au dessus des rizières, vous en prendrez plein la vue.

Vous pourrez aussi tester au moins 10 variétés de café et thés cultivés sur place et acheter votre favori.

TURTHA TEMPLE

Nous avons visité ce célèbre lieu de temples balinais réputés pour ces sources d’eau purificatrices et sacrées. Il est situé à un peu moins d’1h de route de Ubud Centre.

Des pagnes appelés « sarongs » sont distribués à l’entrée pour couvrir les vêtements courts.

Dès que vous entrez , vous tomberez sur la zone des piscines purificatrices : c’est la zone ‘Jaba Tengah’ qui est la principale zone du temple.

Les visiteurs font la queue pour passer la tête sous les jets d’eau sacrée dans un rituel de purification connu sous le nom de «melukat».

Deux de ces jets sont réservés aux bains mortuaires et interdits aux vivants.

Je me suis juste contenté de regarder tous ces rituels car, sans tomber dans le jugement, je trouve un peu malvenu d’effectuer ce rite juste pour des photos et vidéos Instagram. Le minimum serait de croire et ressentir le besoin en soi de le faire.

En poursuivant, dans une 2e cour, nous tombons sur un point d’eau rempli de gros poissons orange. Nous avons beaucoup vu ces derniers par ailleurs, c’est limite un symbole balinais.

Une 3e cour, loin de l’effervescence de touristes, est également une zone de prière. Et juste à côté, une autre source d’eau a attiré notre attention.

Fait étonnant : au fond de l’eau, nous voyions nettement du sable mouvant noir qui est en réalité une sortie d’eau sous terre. Le guide nous a expliqué que cette source d’eau est curative et est extrêmement pure assimilable à du zam-zam.

En sortant, vous passez par un petit marché de souvenirs et de produits locaux balinais. Je me suis tenté par un kimono homme très sympa qui ne m’a coûté que 6€ soit 75.000 roupies.

TEGENUNGANG WATERFALLS

Elle se trouve dans le village de Tegenungan Kemenuh, dans le district de Sukawati, Gianyar. On est ici à une quinzaine de kilomètres de Denpasar, et à moins de 10 kilomètres d’Ubud.

Un ticket de 15.000 roupies soit 1€ vous donne droit à l’entrée. Vous marcherez environ 10 minutes avant de vous retrouver devant cette magnifique cascade.

Le chemin est assez chaotique mais bien aménagé pour la descente. Nous arrivons à circuler correctement dans ce décor exotique.

C’est une véritable scène de cinéma. La cascade fait 25m de haut avec une piscine naturelle encerclée par les rochers.

Faites très attention : vous serez peut être tentés de vous prendre en photo sous l’eau mais y’a rien de plus rapide pour se casser le dos à cause de la force inouïe de l’eau.

NUSA PENIDA – MERTASARI

Le 3e jour à Ubud était un circuit d’une journée sur l’île de Nusa Penida avec la compagnie SEMABU HILLS. L’activité nous a coûté environ 50€ par personne, déjeuner inclus. Notre guide a tout planifié et nous avons payé sur place.

Un speed boat de 30 minutes avant d’arriver à Klungkung – Toyopakeh où le guide vous attendra.

Grande parenthèse : les routes ici sont très très étroites et non goudronnées. Cramponnez vous.

1e arrêt : Angel Billabong.

Petite crique aux eaux vertes translucides entre les rochers, la vue est impressionnante de même que les grosses vagues se fracassant sur les rochers.

Apparemment, il est possible de se baigner quand la marée devient plus basse mais attention au retour des vagues.

2e arrêt : Broken Beach.

Il tire son nom de  l’effrondrement d’une partie de la falaise. Cet endroit est magnifique entre les couleurs bleues et vert émeraude de la mer. Attention aux selfies et aux photos proches de la falaise, beaucoup d’accidents se sont produits ici.

3e arrêt : Klingking Beach.

Avant de venir ici, je pensais que cet endroit précis était à lui seul Nusa Penida. Pourquoi ? Sur Instagram, je ne voyais que cette île sur toutes les photos et vidéos prises à Nusa Penida. Oh que non! Il y’a toujours plus à voir sur place.

Cet endroit est l’un des plus spectaculaires de Bali. La montagne au milieu de l’eau en forme de dinosaure recroquevillé offre une vue unique.

Mémo à moi même : Attention à ne pas paniquer à la vue des singes.

Pour accéder à la plage plus bas, il faudrait 30 min de marche ce que nous n’avons pas pu faire par manque de temps. N’hésitez pas à le faire, les photos que j’en ai vu sont magnifiques.

D’ailleurs, c’est l’un des inconvénients des visites guidées touristiques. Tout est calculé et parfois ça ne laisse pas le temps de bien profiter des activités.

4e et dernier arrêt: Cristal Bay.

Plage de sable fin bondé de touristes. Rien d’exceptionnel.

C’était plutôt en arrêt de repos avant le retour sur Ubud. Encore un des inconvénients des visites guidées..

SEMINYAK

La seule visite qu’on a faite sur Seminyak est le temple de Tanah Lot. Tout le reste du temps c’était repos, spots et plages.

TANAH LOT

Cet îlot compte parmi les 6 temples les plus sacrés de Bali. Ici les croyants prient les dieux de la mer.

Le temple du nom de Pura Tanah Lot est perché sur un rocher au milieu des vagues.


Sur l’aile gauche, une cavité dans la roche abriterait des serpents de mer qui protégent l’île contre les mauvais esprits. Un d’eux est visible à l’entrée et les pélerins y font des offrandes.

Vous vous en doutez : je suis resté très très loin de cette entrée. Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai une énorme phobie des serpents.

Un petit rituel avant d’accéder au haut du rocher. S’asperger le visage d’eau bénite, une fleur et des grains de riz. Laissez quelques billets, 10.000 roupies par exemple, dans le panier d’offrandes.

Si vous vous demandez pourquoi ce rite alors que je suis musulman, j’ai demandé par la suite et ce n’est pas interdit. Et je me dis que tout ceci rentre dans le respect des rites dans un pays que j’ai voulu découvrir.

Nous voyageurs devons être en mesure de nous adapter à toute population, culture et mode de vie. C’est là que commençe la paix et l’acceptation des différences entre humains.

Je suis arrivé au bout de ce périple à Bali. Je pense déjà à y retourner. Cette île inspire quiétude, recueil, apaisement, bonté, tous ces sentiments de plénitude qu’une personne peut ressentir. Aussi bien de la part des populations locales que des paysages qui s’offrent aux yeux.

Je n’ai pas beaucoup fait de visites comme vous l’avez certainement constaté. Je revenais de 2 semaines passées entre 4 villes et dans 3 pays différents. A Bali, la moitié de mon temps était dédié au repos, aux beach club et aux lieux de fête: oui j’en profite quand même entre deux moments de découvertes.

Bonne lecture la famille et à très vite pour un nouvel article.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Cheikh MoustaphaAmy Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Amy
Invité
Amy

J’ai bien pris le temps de lire votre article et de m’émerveiller devant les photos prises.

Je vais sûrement y aller, vous m’avez convaincu à travers ces beaux endroits mais également les plats que j’ai pu apercevoir sur votre vidéo (je suis une grande gourmande).

Néanmoins, c’est dommage que vous n’ayez pu profiter plus longuement de « La montagne au milieu de l’eau en forme de dinosaure ».
Mais comme vous l’avez rappelé c’est l’inconvénient des visites guidées.